Semaine du 12 Avril : la posture du ventre tournant et le « ventre plat pour cet été »!

Jathara parivartanasana: la posture du ventre tournant

Sanskrit: जठरपरिवर्तनासन

Dans notre culture, nous avons peur du ventre. Dans notre obsession sociétale des ventres plats, nous perdons souvent de vue la vraie nature de cette partie essentielle du corps. Les muscles abdominaux aident à respirer, aligner le bassin, garder le torse droit, soutenir la colonne vertébrale et maintenir les organes de la digestion. Bien sur, muscles forts et tonifiés sont au cœur de votre santé, mais cela ne signifie pas que nous devrions cultiver une crampe permanente ou se dresser comme des soldats à la parade.

Regarder Bouddha, le yogi le plus connu du monde – dans des nombreux images, il n’a pas le ventre d’acier. Les yogis savent que les abdominaux serrés chroniquement ne sont pas toujours en meilleure santé et que cela endommage les muscles du dos. Le yoga peut vous aider à développer l’équilibre parfait de la force des abdominaux, mais aussi la souplesse et la détente.

Les abdominaux est une base, un noyau stable du corps et une source de fluidité du corps, donc les muscles abdominaux doivent être tonique mais pas tendu. Première étape de remise en forme abdominale nécessite d’apprendre à sentir le noyau, la base.

Il faut aussi savoir que la peau abdominale diffère beaucoup de la peau recouvrant le reste du corps. Il dispose d’un tissu sous-cutané qui aime à accumuler la graisse. Il peut stocker jusqu’à plusieurs centimètres. Ces torses sans gras que vous voyez dans les publicités sont possibles pour les moins de 10% de la population. Vous devez avoir la peau très mince pour montrer les muscles.
Vous devez aussi être jeune. Une fois que les cellules graisseuses s’accumulent autour de votre torse, ils ne disparaissent pas. Vous pouvez mourir de faim, ils vont diminuer, mais ils seront toujours là, cherchant à se remplir. La graisse du ventre est trop malsain. Mais travailler trop dur pour éliminer la graisse peut causer de sérieux problèmes. Nous pouvons développer une faiblesse du dos. La plupart des adultes, y compris les coureurs de fond et des personnes d’une santé optimale ont eux aussi une légère « pneu » autour de leur taille.

Il faut savoir qu’il existe un certain nombre de muscles abdominaux. Juste sous la peau, un mur solide de quatre paires de muscles s’étend sur nos organes internes – le rectus abdominus s’étend le long du front. De chaque côté, les muscles minces, appelé l’oblique externe, procédez former un « V », vu de l’avant. Perpendiculaire à les obliques externes, les obliques internes se trouvent juste en dessous. La couche la plus interne du muscle abdominal, la transverse, s’étend horizontalement, enveloppant le torse comme un corset.

Vous pouvez exercer l’ensemble de ces muscles avec le yoga. Les asanas comme Navasana (le « V »), Paschimottanasana (flexion avant assis), Urdhva Prasarita Padasana (jambes à 90°). Bandha Sarvangasana (le pont) ou Urdhva Dhanurasana (fléchir en arrière), Jathara parivartanasana (rotation d’abdomen allonger) ou Parivrtta Trikonasana (rotation du triangle) travaillent l’ensemble des abdominaux en profondeur.

Et cette semaine pour bien travailler nos abdominaux et sur tout les obliques externes et internes – la Jathara Parivartanasana. Et désolé encore une fois – pas des photos, mais juste des images.

Jathara parivartanasana
Jathara parivartanasana
Supta dandasana
Supta dandasana

Pour le faire:
1. Allongez-vous sur le dos. Étirez vos bras sur les côtés de sorte que vos épaules sont à un angle de 90 degrés. Gardez vos mains et vos doigts plaqués au sol.
2. Soulevez vos pieds vers le haut et déplacer les vers la gauche. Gardez les deux épaules solidement plaqués au sol et sentez largeur dans votre poitrine. Levez la tête légèrement et tournez votre regard à droit. Gardez les pieds ensemble 10-15cm du sol. Effectuez 3 à 5 respirations.
3. Inspirez et apporter votre regard, puis vos jambes de retour au centre. Pause pour une ou deux respirations avant de prendre la torsion dans la direction opposée.

Conseils:
Parfois, l’épaule sur le côté opposé du corps se soulever quand on fait des mouvements. C’est une indication que nous sommes allés trop loin dans la posture, les deux épaules sont plaqués au sol.
Si nécessaire, apporter le soutien sous vos jambes – une couverture ou un bloc. Alors que vous progressez, vous trouverez qu’au fil du temps vous n’avez plus besoin du soutien tout en gardant la poitrine ouverte et les épaules plaqués.

Les bienfaits de l’asana:
– stimule et masse les organes abdominaux;

– étire les muscles du bas du dos,

– étire les muscles du torse,

– ouvre la cage thoracique,

– facilite la respiration,

– apporte la souplesse et l’élasticité à la colonne vertébrale,

– améliore la digestion,

– favorise une meilleure circulation,

– réduit la raideur des hanches.

Précautions:

En cas des blessures du bas du dos ou des hanches, ou si vous ressentez des douleurs dans le bas du dos ou trop des étirements dans les abdominaux, gardez les genoux pliés.

Venez nous rejoindre pour pratiquer la Jathara parivartanasana!

Et préparez vous pour l’été!

IMG_6451

Namaste

Sigita

9 Février : Dhanurasana – posture de l’arc et vivifiez vous cette hiver!

en Sanskrit धनुरासन

Dhanura : धनुरा « arc »

La culture indienne est riche en histoires d’arc (dhanu en sanskrit), une arme à corde très simple et qui appartiens au plus braves. Imaginez que votre corps prends une forme de l’arc prêt à lancer une flèche pour vaincre l’ennemie : tous les muscles et les articulations sont très fortes et forme une arc, les bras remontent et forment la « corde ». Correctement faite cette posture renforce le dos et peux aider à vaincre notre ennemi postural – les épaules arrondies. En cambrant le dos, le corps s’ouvre vers l’arrière en offrant un étirement puissant des épaules et des quadriceps – un merveilleux antidote à nos épaules toujours tombantes en avant. La pratique régulière de cette posture permet de garder la colonne vertébrale flexible et s’oppose à la tendance à s’affaisser vers l’avant .

Comme toutes les flexions arrières, Dhanurasana est dynamique et énergisante – étirement du torse augmente la circulation et améliore l’appareil digestif, l’efficacité de l’estomac, du foie et des intestins, stimule les reins et les glandes surrénales. Cela nous aide à vaincre notre ennemie hivernale – manque d’énergie, l’apathie et baisse de la système immunitaire.

Nous allons commencer par Dhanurasana modifié en mettant les bras dans le dos sans attraper les chevilles ou en utilisant des sangles. Ne vous inquiétez pas si vous n’attrapez pas les chevilles au début, cela n’amène pas plus d’avantage que la posture intermédiaire, qui est plus accessible pour tous.

Yoga Sutra de Patanjali dit que l’asana devrait être : Sthira et Sukha – « stable» et «facile». Si vous ne vous sentez pas stable et arrêtez sentir la facilité alors pratiquez des versions plus simples jusqu’à ce que vous soyez stable. Relevez le défi mais ne forcez pas.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA  

Les bienfaits de la posture:

– étire toute la face du corps, des chevilles, les cuisses, l’abdomen;

– ouvre la poitrine, stimule la gorge, et fléchit les hanches en profondeur;

– cette posture renforce les muscles du dos et les abdominaux, améliore la posture et stimule les organes de l’abdomen et du cou;

Contre-indications :

– haute ou basse pression sanguine et migraine

– la posture finale ne devrait pas être fait par ceux qui ont subi une grave blessure au bas du dos ou du cou

Namaste!

Sigita

Semaine du 12 Janvier : Vasisthasana : débutez l’année en pratiquant l’amour et nouveauté : abonnement mensuel!

Vasiṣṭhāsana – la planche de côté

Sanskrit :वसिष्ठासन

Malgré mon poignet cassé et malgré tous ces événement tragique en France…. la vie continue et je vous propose de commencer cette nouvelle année avec le cœur ouvert et plein d’amour, pas de la haine….

Cette posture exprime la joie et la vivacité – la jambe supérieure s’étend gracieusement loin, prend la force de la terre et la ramène jusqu’au le bras. La préparation et la pratique de cette pose présente une opportunité d’exprimer la joie d’un cœur ouvert.

Elle sert aussi comme un rappel de la pratique physique du yoga qui non seulement peut vous inspirer par sa beauté mais aussi peut vous aider à commencer à croître de l’intérieur. Car Yoga rejoint le corps physique avec notre corps mental. La racine YUJ en Sanskrit signifie « rejoindre », Yoga signifie l’unité.

Afin de créer l’extension de vos jambes et l’ascenseur dans votre poitrine qui vous permettra d’ouvrir dans toute ça gloire le Vasisthasana, vous aurez besoin créer de la chaleur dans le haut du dos, lancez votre force de base et créer de l’espace dans les hanches.

 image (1)

Pour préparer le corps pour cette posture nous allons  d’abord travailler la Virabhadrasana.

_IKS3546

Les  bienfaits de l’asana:

– renforce les bras, le ventre et les jambes

– étire et renforce les poignets

– étire le dos des jambes

– améliore sens de l’équilibre

Précautions :

Éviter de faire une rotation latérale complète si vous souffrez de blessures graves dans le poignet, le coude ou l’épaule. Dans ce cas asanas intermédiaires de renfort sont pratiquées et je suis là pour vous guider!

Et comme vous êtes de plus en plus nombreux à pratiquer plusieurs cours par semaine c’est un bon moment pour commencer les nouveaux tarif des abonnements mensuel :

100€ abonnement de 8 cours valable 1 mois,

140€ abonnement de 12 cours valable 1 mois.

Au plaisir de vous voir cette semaine!

Namaste

Sigita

Semaine du 8 Décembre : Mandukyasana : les énergies montantes

मधुमेह के लिए  Mandukyasana – Posture de la Grenouille

La posture de la Grenouille est adaptée pour améliorer la flexibilité des jambes en particulier les muscles de la cuisse et l’ouverture des hanches. Cette posture tire son nom du mot sanskrit qui signifie Manduka – la grenouille, car la personne l’exécutant ressemble à une grenouille, ainsi le nom Mandukyasana.

C’est un des posture souvent utiliser pour profonde méditation, car assis avec les genoux ouvertes on stimule la base de la colonne vertébrale et incite la circulation libre de prana – l’énergie vital.

Aussi cette posture est connue pour ces vertus médicales pour les personnes souffrant de diabète et au pancréas, car elle stimule les glandes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les bienfaits :

– Aide à réduire l’excès de graisse dans le corps, surtout dans les cuisses, les hanches et la région abdominale.

– Contribue à tonifier les muscles des adducteurs et augmente la flexibilité des genoux et des hanches.

– utiliser dans le traitement de la douleur dans les genoux, les chevilles, et le dos, bien sur avec beaucoup de précaution!

– améliore le fonctionnement des systèmes digestifs et stimule les glandes
Précautions:

– Les personnes souffrant d’un ulcère peptique ou duodénal, graves maux de dos ou un problème cardiaque, et les patients qui ont subi une chirurgie abdominale devraient pratiquer cet asana avec beaucoup patience.
Venez nous rejoindre pour pratiquer la Grenouille!

Namaste

Sigita

La semaine du 1re Décembre : ventre tournant et centre de soi

Jathara parivartanasana: la posture du ventre tournant

en (Sanskrit: जठरपरिवर्तनासन )

Dans notre culture, nous avons peur du ventre. Dans notre obsession sociétale des ventres plats, nous perdons souvent de vue la vraie nature de cette partie essentielle du corps. Les muscles abdominaux nous aident à respirer, à aligner le bassin,  à fléchir et à tourner, mais aussi à soutenir la colonne vertébrale et à maintenir les organes internes. Bien sur, muscles forts et tonifiés sont au cœur de notre santé, mais cela ne signifie pas que nous devrions avoir des crampes permanentes ou se dresser comme des soldats à la parade.

Regarder Bouddha, le yogi le plus connu du monde. Dans des nombreux images, il n’a pas le ventre d’acier. Les yogis savent que les abdominaux serrés chroniquement ne sont pas toujours en meilleure santé et que cela endommage les muscles du dos. Le yoga peut vous aider à développer l’équilibre parfait de la force des abdominaux, mais aussi la souplesse et la détente.

Les abdominaux est une base, un noyau stable du corps, mais aussi une source de fluidité du corps et pour cela les muscles abdominaux doivent être tonique mais pas tendu. La première étape de remise en forme abdominale nécessite d’apprendre à sentir ce noyau, cette base.

Il faut aussi savoir que la peau abdominale diffère beaucoup de la peau recouvrant le reste du corps. Il dispose d’un tissu sous-cutané qui aime à accumuler des graisses. Il peut stocker jusqu’à plusieurs centimètres. Ces torses sans gras que vous voyez dans les publicités sont possibles pour les moins de 10% de la population. Vous devez avoir la peau très mince pour montrer les muscles.
Vous devez aussi être jeune. Une fois que les cellules graisseuses s’accumulent autour de votre torse, ils ne disparaissent pas. Vous pouvez mourir de faim, ils vont diminuer. Mais ils seront toujours là, cherchant à se remplir. La graisse du ventre est trop malsain. Mais travailler trop dur pour éliminer la graisse peut causer de sérieux problèmes. Nous pouvons développer une faiblesse du dos. La plupart des adultes, y compris les coureurs de fond et des personnes d’une santé optimale ont eux aussi une légère « pneu » autour de leur taille.

Il faut savoir qu’il existe un certain nombre de muscles abdominaux. Juste sous la peau, un mur solide de quatre paires de muscles s’étend sur nos organes internes – le rectus abdominus s’étend le long du front. De chaque côté, les muscles minces, appelé l’oblique externe, procédez former un « V », vu de l’avant. Perpendiculaire à les obliques externes, les obliques internes se trouvent juste en dessous. La couche la plus interne du muscle abdominal, la transverse, s’étend horizontalement, enveloppant le torse comme un corset.

Vous pouvez exercer l’ensemble de ces muscles avec le yoga. Les asanas comme Navasana (le « V »), Paschimottanasana (flexion avant assis), Urdhva Prasarita Padasana (jambes à 90°). Bandha Sarvangasana (le pont) ou Urdhva Dhanurasana (fléchir en arrière), Jathara parivartanasana (rotation d’abdomen allonger) ou Parivrtta Trikonasana (rotation du triangle) travaillent l’ensemble des abdominaux en profondeur.

Et cette semaine pour bien travailler nos abdominaux et sur tout les obliques externes et internes – la Jathara parivartanasana – ventre tournant.

Pour le faire:
1. Allongez-vous sur le dos. Étirez vos bras sur les côtés de sorte que vos épaules sont à un angle de 90 degrés. Gardez vos mains et vos doigts plaqués au sol.
2. Soulevez vos pieds vers le haut et déplacer les vers la gauche. Gardez les deux épaules solidement plaqués au sol et sentez largeur dans votre poitrine. Levez la tête légèrement et tournez votre regard à droit. Gardez les pieds ensemble 10-15cm du sol. Effectuez 3 à 5 respirations.
3. Inspirez et apporter votre regard, puis vos jambes de retour au centre. Pause pour une ou deux respirations avant de prendre la torsion dans la direction opposée.

Conseils:
Parfois, l’épaule sur le côté opposé du corps se soulever quand on fait des mouvements. C’est une indication que nous sommes allés trop loin dans la posture. Rester sûr que les deux épaules sont plaqués au sol.
Si nécessaire, apporter le soutien sous vos jambes – une couverture ou un bloc. Alors que vous progressez, vous trouverez qu’au fil du temps vous n’avez plus besoin du soutien tout en gardant la poitrine ouverte et les épaules vers le bas.

Précautions:

En cas des blessures du bas du dos ou des hanches, ou si vous ressentez des douleurs dans le bas du dos ou trop des étirements dans les abdominaux, gardez les genoux pliés.

Venez nous rejoindre pour pratiquer la Jathara parivartanasana!

Namaste

Sigita

Semaine du 6 Octobre : Vasisthasana : pratiquez de la joie

Vasiṣṭhāsana – la planche de côté

Sanskrit :वसिष्ठासन

Cette posture exprime la joie et la vivacité – la jambe supérieure s’étend gracieusement loin, prend la force de la terre et la ramène jusqu’au le bras. La préparation et la pratique de cette pose présente une opportunité d’exprimer la joie d’un cœur ouvert.

Elle sert aussi comme un rappel de la pratique physique du yoga qui non seulement peut vous inspirer par sa beauté mais aussi peut vous aider à commencer à croître de l’intérieur. Car Yoga rejoint le corps physique avec notre corps mental. La racine YUJ en Sanskrit signifie « rejoindre », Yoga signifie l’unité.

Afin de créer l’extension de vos jambes et l’ascenseur dans votre poitrine qui vous permettra d’ouvrir dans toute ça gloire le Vasisthasana, vous aurez besoin créer de la chaleur dans le haut du dos, lancez votre force de base et créer de l’espace dans les hanches.

 image (1)

Pour préparer le corps pour cette posture nous allons  d’abord travailler la Virabhadrasana.

_IKS3546

Les  bienfaits de l’asana:

– renforce les bras, le ventre et les jambes

– étire et renforce les poignets

– étire le dos des jambes

– améliore sens de l’équilibre

Précautions :

Éviter de faire une rotation latérale complète si vous souffrez de blessures graves dans le poignet, le coude ou l’épaule. Dans ce cas asanas intermédiaires de renfort sont pratiquées et je suis là pour vous guider!

Au plaisir de vous voir cette semaine!

Namaste

Sigita

Semaine du 15 Septembre : Dhanurasana – révitalisez vous pour l’automne!

en Sanskrit धनुरासन

Dhanura : धनुरा « arc »

Asana : सन « posture »

Cette semaine est déjà la troisième semaine depuis la rentrée! Et c’est super dynamique comme tous les ans! Nous sommes déjà fatigués et nous avons besoin d’avoir encore plus d’énergie… c’est pour cela que je vous invite à pratiquer cette semaine: Dhanurasana – la posture de l’arc!

La mythologie indienne est riche en histoires d’arc (dhanu en sanskrit), une arme à corde, très simple, mais qui permet de vaincre un ennemi.  Imaginez que votre corps est comme l’arc de l’archer prêt à lancer une flèche. Tous les muscles et les articulations sont très fortes et forme une arc, les bras remontent et forment la « corde ». Faire correctement cette posture renforce le dos et peut aider à vaincre notre ennemi postural des épaules arrondies. En cambrant le dos, le corps s’ouvre vers l’arrière en offrant un étirement puissant des épaules et des quadriceps – un merveilleux antidote à nos épaules toujours tombantes en avant. La pratique régulière de cette posture permet de garder la colonne vertébrale flexible et s’oppose à la tendance à s’affaisser vers l’avant .

Comme toutes les autres flexions arrières, Dhanurasana est dynamique et énergisante – étirement du torse qui augmente la circulation du sang vers l’appareil digestif et améliore l’efficacité de l’estomac, du foie et des intestins, stimule les reins et les glandes surrénales. Mais il peut être aussi vivifiant, donc si vous souffrez d’insomnie, ne pratiquez pas la posture finale, restez avec la version intermédiaire en fin de journée.

Avant d’effectuer cet asana nous allons travailler sur différentes postures d’étirement, car attraper les chevilles peut aussi comprimer le dos. Pour cette raison, nous allons étirer la colonne vertébrale pour créer un espace entre les vertèbres. Il est également important de rester aussi détendu que possible pendant que vous êtes dans la posture pour ne pas contracter le dos.

Nous allons commencer par Dhanurasana modifié en mettant les bras dans le dos sans attraper les chevilles ou en utilisant des sangles. Ne vous inquiétez pas si vous n’attrapez pas les chevilles, cela n’amène pas plus d’avantage que la posture intermédiaire .
Yoga Sutra de Patanjali dit que l’asana devrait être : Sthira et Sukha – « stable» et «facile». Si vous ne vous sentez pas stable et arrêtez sentir la facilité alors pratiquez des versions plus simples jusqu’à ce que vous soyez stable. Relevez le défi mais ne forcez pas .

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Dhanura simple

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dhanurasana niveau avancé

    

Les bienfaits de la posture:

– étire toute la face du corps, des chevilles, les cuisses, l’abdomen;

– ouvre la poitrine, stimule la gorge, et fléchit les hanches en profondeur;

– cette posture renforce les muscles du dos et les abdominaux, améliore la posture et stimule les organes de l’abdomen et du cou;

Contre-indications :

– haute ou basse pression sanguine et migraine

– la posture finale ne devrait pas être fait par ceux qui ont subi une grave blessure au bas du dos ou du cou

– aussi cette posture n’est pas favorable pour ceux qui ont le cœur fragile, une faible pression artérielle ou des ulcères à l’estomac ou aux intestins.

Namaste!

Sigita

Semaine du 10 Février : Dhanurasana – posture de l’arc ou révitalisez vous!

en Sanskrit धनुरासन

Dhanura : धनुरा « arc »

Asana : सन « posture »

La mythologie indienne est riche en histoires d’arc (dhanu en sanskrit), une arme à corde, très simple, mais qui permet de vaincre un ennemi.  Imaginez que votre corps est comme l’arc de l’archer prêt à lancer une flèche. Tous les muscles et les articulations sont très fortes et forme une arc, les bras remontent et forment la « corde ». Faire correctement cette posture renforce le dos et peut aider à vaincre notre ennemi postural des épaules arrondies. En cambrant le dos, le corps s’ouvre vers l’arrière en offrant un étirement puissant des épaules et des quadriceps – un merveilleux antidote à nos épaules toujours tombantes en avant. La pratique régulière de cette posture permet de garder la colonne vertébrale flexible et s’oppose à la tendance à s’affaisser vers l’avant .

Comme toutes les autres flexions arrières, Dhanurasana est dynamique et énergisante – étirement du torse qui augmente la circulation du sang vers l’appareil digestif et améliore l’efficacité de l’estomac, du foie et des intestins, stimule les reins et les glandes surrénales. Mais il peut être aussi vivifiant, donc si vous souffrez d’insomnie, ne pratiquez pas la posture finale, restez avec la version intermédiaire en fin de journée.

Avant d’effectuer cet asana nous allons travailler sur différentes postures d’étirement, car attraper les chevilles peut aussi comprimer le dos. Pour cette raison, nous allons étirer la colonne vertébrale pour créer un espace entre les vertèbres. Il est également important de rester aussi détendu que possible pendant que vous êtes dans la posture pour ne pas contracter le dos.

Nous allons commencer par Dhanurasana modifié en mettant les bras dans le dos sans attraper les chevilles ou en utilisant des sangles. Ne vous inquiétez pas si vous n’attrapez pas les chevilles, cela n’amène pas plus d’avantage que la posture intermédiaire .
Yoga Sutra de Patanjali dit que l’asana devrait être : Sthira et Sukha – « stable» et «facile». Si vous ne vous sentez pas stable et arrêtez sentir la facilité alors pratiquez des versions plus simples jusqu’à ce que vous soyez stable. Relevez le défi mais ne forcez pas .

image (36)  image (34)  image (35)

Les bienfaits de la posture:

– étire toute la face du corps, des chevilles, les cuisses, l’abdomen;

– ouvre la poitrine, stimule la gorge, et fléchit les hanches en profondeur;

– cette posture renforce les muscles du dos et les abdominaux, améliore la posture et stimule les organes de l’abdomen et du cou;

Contre-indications :

– haute ou basse pression sanguine et migraine

– la posture finale ne devrait pas être fait par ceux qui ont subi une grave blessure au bas du dos ou du cou

– aussi cette posture n’est pas favorable pour ceux qui ont le cœur fragile, une faible pression artérielle ou des ulcères à l’estomac ou aux intestins.

Namaste!

Sigita

Semaine du 3 Février : Sarvangasana chandelle ou « la reine des asana »

Sanskrit: सर्वाङ्गासन

Le nom complet en sanskrit Salamba Sarvangasana signifie:
Salamba signifie « soutenu »,
Sarva signifie « tout »,
Anga signifie « membre » ou « partie du corps »
Asana signifie « posture ».

Salamba Sarvangasana signifie littéralement « soutien-tous-les-membres ». Sarvangasana est surnommée « la reine » ou « mère » de toutes les asanas.

Le plus souvent appelée  » la mère des asanas », Sarvangasana est une posture qui fait partie intégrante de la pratique de chaque étudiant sérieux. Inversions comme Sarvangasana sont si puissants parce que, nous sommes fortement touchés par l’impact de la gravité à long terme. La gravité entraîne tous notre corps, nos organes vers le bas. Cette action est clairement visible sur notre peau , mais il y a de beaucoup plus importantes conséquences invisibles. Après des années de lutte contre la gravité, tous les organes, notamment le cœur et le système circulatoire a tendance à se déplacer vers le bas, à fonctionner plus lentement, ce qui ramène moins d’oxygène et de nourriture à nos cellules, des dépôts dans les vaisseaux sanguins, des veines variqueuses  et d’autres effets du vieillissement.

Les effets de la gravité sont inévitables, mais nous pouvons faire beaucoup pour aider notre corps à conserver les organes dans leur place par les postures inversées. Comme les yogis originaux, nous pouvons gagner contre la gravité dans le même jeu en tournant notre corps à l’envers. Cette simple action profite l’ ensemble du corps. Pas étonnant que les postures inversées sont appelés « le roi » et « la reine » des asana – ils conquièrent la vieillesse!

Cependant Sarvangasana n’est pas juste se renverser sur vos épaules. Le côté dur de la posture est le cou. Mais il n’y a aucune raison d’éviter cette posture parce que vous avez des problèmes de cou. Indépendamment de la santé de votre cou vous pouvez aborder la posture en commencent par maîtriser la posture Viparita Karani.

image (44)   image (45)

Les avantages:
– Apaise le cerveau et aide à soulager le stress et la dépression légère
– Stimule la glande thyroïde et de la prostate et les organes abdominaux
– Étire les épaules et le cou
– Tonifie les jambes et les fesses
– Améliore la digestion
– Aide à soulager les symptômes de la ménopause
– Réduit la fatigue et soulage l’insomnie
– Thérapeutique pour l’asthme, l’infertilité et la sinusite

Les contre-indications :
Diarrhée
– Mal de tête
– Hypertension
– Blessure au cou – il ne faut pas effectuer une posture complète, mais s’arrêter au Viparita Karani avec un appui sur les épaules et en libérant le cou.
– Grossesse: Si vous êtes familiarisé avec cette pose, vous pouvez continuer à le pratiquer jusque tard dans la grossesse. Toutefois, ne prenez pas la pratique du Sarvangasana après que vous devenez enceinte.
Salamba Sarvangasana est considéré comme une posture intermédiaire avancé. Certaines écoles de yoga recommandent de faire Salamba Sirsasana avant Salamba Sarvangasana, et vice versa pour d’autres.

Namaste,

Sigita

Semaine du 16 Septembre: Dhanurasana – posture de l’arc et petit changement des horaires!

La posture de la semaine : Dhanurasana en Sanskrit धनुरासन

Dhanura : धनुरा « arc »

Asana : सन « posture »

Dhanurasana est une posture de haute énergie. Imaginez que votre corps est comme l’arc de l’archer prêt à lancer une flèche. Tous les muscles et les articulations sont très fortes et prêt à se lancer.

Veillez à saisir vos chevilles. Si vous ne pouvez pas saisir vos chevilles, il suffit de mettre vos mains en arrière aussi loin que vous le pouvez à côté de votre corps. Déplacez vos mains vers vos chevilles, et non pas vos chevilles vers vos mains. Gardez vos coudes droits, ne les pliez pas, et ne soulevez pas vos épaules vers vos oreilles, gardez les enfoncées.
Dhanurasana fournit un bon exercice pour les bras, les épaules, les jambes, les chevilles, le dos et le cou. Il renforce également la colonne vertébrale. Il soulage la flatulence et la constipation et améliore le fonctionnement du pancréas et des intestins. Cette posture apaise certaines maux de dos, anxiété et inconfort menstruel.

Dhanurasana

Dhanurasana : Stimule l’abdomen et les organes digestifs en douceur en massant, en se déplaçant vers l’avant et vers l’arrière dans l’asana. 

Les bienfaits de la posture:
– étire toute la face du corps, des chevilles, les cuisses, l’abdomen;

– ouvre la poitrine, stimule la gorge, et fléchisse les hanches en profondeur;

– cette posture renforce les muscles du dos et les abdominaux, améliore la posture et stimule les organes de l’abdomen et du cou;
Contre-indications :
– haute ou basse pression sanguine et migraine

– la posture finale ne devrait pas être fait par ceux qui ont subi une grave blessure au bas du dos ou du cou

– aussi cette posture n’est pas favorable pour ceux qui ont le cœur fragile, une faible pression artérielle ou des ulcères à l’estomac ou aux intestins.

Aussi une nouvelle de cette semaine – changement d’horaires des cours du soir : il n’auras pas des cours Mardi soir et les cours du Jeudi soir avance de 18h30 au 20h30 – 22h.

Désolé pour ce changement, mais je partage la salle avec d’autre praticiens…

Donc à partir de cette semaine les horaires des cours:

LUNDI : 19h – 20h30 Hatha Yoga et 20h30 – 21h15 relaxation Nidra Yoga

MARDI : 9h – 10h30 Hatha Yoga

JEUDI : 9h – 10h30 Hatha Yoga et 20h30 – 22h Hatha Yoga

VENDREDI : 9h-10h30 respiration Pranayama et relaxation Nidra Yoga

SAMEDI : 2eme&4eme du mois cours d’Introduction pour les nouveaux arrivants.

Vous pouvez toujours consulter les horaires dans la rubrique « Planning » ou « About »

Namaste!

Sigita